Le corps humain dispose d’une ossature exceptionnelle avec 206 os qui forment une charpente solide. Pour le mouvoir, notre squelette est articulé. Ce sont les 600 muscles de notre corps qui nous permettent de bouger, de façon contrôlée ou encore de façon « réflexe ». Ils représentent les acteurs essentiels de tous nos actes quotidiens. Sans que nous en ayons parfois conscience, ils sont en action continuellement, dans toutes les situations, même celles qui nous paraissent minimes. Avec le temps, l’élasticité des muscles se dégrade, notre mobilité se réduit. Les entraîner de manière régulière afin qu’ils conservent leur tonicité est une nécessité pour éviter les effets délétères du vieillissement des cellules. Pourquoi la musculation est-elle une garantie de bonne santé tout autant physique que moral ? Quels sont ses effets positifs sur le corps ?

  • Se muscler pour une meilleure santé

Comme ils servent de soutien aux os qui constituent notre squelette, les muscles striés squelettiques, comme ils sont appelés, jouent un rôle déterminant pour la santé osseuse. Revenons tout d’abord sur leur fonctionnement et pour le comprendre, il faut savoir que les muscles sont des organes composés de cellules allongées appelées les fibres musculaires. Celles-ci sont regroupées en faisceaux. Chaque fibre possède plusieurs noyaux formant des stries. La fibre musculaire possède la particularité de se contracter, à savoir qu’elle peut se rétracter ou se raccourcir. Par voie de conséquence, ce raccourcissement de fibres entraîne un rétrécissement au niveau de tout le muscle. La force développée par le muscle sollicité dépend du nombre de faisceaux impliqués durant cette contraction. Avec les tendons, qui sont peu élastiques, le mouvement peut s’effectuer. Les muscles striés squelettique sont en conséquence les acteurs indispensables du mouvement. Les maintenir en activité en exerçant des exercices réguliers est une priorité afin de favoriser la santé osseuse de votre squelette. En effet, sans la force des muscles, le squelette est peu ou mal articulé. On peut craindre les méfaits de l’ostéoporose avec le temps. Cette affection qui touche plus particulièrement les femmes après 50 ans, atteint les os en les fragilisant. Grâce à la musculation, la production de calcium est favorisée. Cette pratique de l’entraînement musculaire est fortement recommandée pour ralentir la dégradation osseuse responsable de la mauvaise santé osseuse.

Alors qu’il est l’organe le plus important de notre constitution, le cœur est souvent négligé. Pire, les maladies cardiovasculaires connaissent une augmentation alarmante. Une étude menée par l’Assurance-maladie porterait leur nombre à près de 600 000 personnes en 2020. Le responsable de cette épidémie est notre mode de vie sédentaire pour une grande part. De façon à endiguer ce phénomène, il est impératif d’entraîner son cœur au même titre que tous les autres organes de son corps. Un entraînement aérobie, qui favorise le travail du cœur est préconisé. La marche, la natation ou encore la pratique du vélo et la musculation sont des sports qui favorisent le développement de cet organe à préserver pour espérer vivre sans accident cardiovasculaire parfois invalidants. Le changement d’alimentation doit accompagner ces pratiques.

Les maux de dos représentent une constante pour la majorité des personnes. En cause, une nouvelle fois, notre mode de vie et la position assise trop largement répandue. Afin de prévenir le mal de dos, des exercices réguliers pour renforcer les muscles dorsaux sont une méthode excellente. Il suffit parfois de pratiquer quelques positions pour renforcer le maintien du dos pour éviter ces maux qui sont devenus chroniques chez la plupart des personnes. La musculation assure en corollaire une façon efficace de lutter contre la fonte de notre masse musculaire et ainsi de limiter les blessures dues à cette problématique. La fonte des muscles dorsaux occasionne des dérèglements dommageables pour tout le squelette. La voûture en est une des conséquences ainsi que les éventuelles déformations de la colonne. Essayer de se tenir droit est un des premiers principes à adopter pour conserver des muscles dorsaux toniques.

Comme elle active la sécrétion d’endorphines, la musculation améliore le bien-être. C’est un des effets particulièrement positifs de cette pratique. L’endorphine ou hormone du plaisir comme on la surnomme, agit comme un neurotransmetteur et provoque une sensation de bien-être. Il est prouvé que 30 minutes d’exercices réguliers permettent de générer suffisamment d’endorphines pour améliorer visiblement l’état général d’une personne. Ainsi, non seulement la musculation procure un effet positif pour le corps mais également pour l’esprit. C’est pourquoi, elle est préconisée comme d’autres sports évidemment pour les personnes en sevrage d’addictions à l’alcool, aux drogues ou au tabac.

  • Les bienfaits de la musculation au niveau physique

Même si cela peut sembler un peu poncif, la musculation, développer sa masse musculaire, rend également plus fort. En conséquence, elle permet d’améliorer ses performances sportives. Pourvoir doser son volume musculaire, le sentir croître pour une plus grande forme physique procure un véritable sentiment de puissance. Sans pour autant pratiquer la musculation à outrance, ce qui pourrait avoir des effets négatifs à terme, la puissance des muscles joue un rôle très favorable pour l’ensemble de notre squelette. Avec des muscles développés, nous évitons la fonte des muscles, nous sommes en capacité de suivre des entraînements plus intensifs, de courir ou de marcher plus longtemps. Nous sentons évoluer notre corps tout en augmentant notre champ de développement physique.

La musculation est également un auxiliaire idéal pour perdre du poids. En se musclant en pratiquant du sport,  la masse graisseuse fond. Inévitablement, la perte de poids intervient. La silhouette s’affine. Son corps devient plus léger. C’est aussi une façon de booster son métabolisme de base. Il est évident que l’élimination des toxines produites par l’organisme s’effectue plus naturellement grâce à la pratique de la musculation. Ainsi, même après 50 ans, il est vivement recommandé de pratiquer la musculation pour régénérer son organisme et mieux éliminer.

Le diabète de type 2 correspond à la propension de conserver le sucre dans le sang au lieu de le stocker dans les cellules. À terme, cela induit une production d’insuline en plus grande quantité, ce qui affaiblit le pancréas. Lorsque le diabète de type 2 est diagnostiqué, il faut recourir à des injections d’insuline. La musculation aide efficacement à prévenir le diabète de type 2 . Il est en effet prouvé que l’activité physique agit sur les cellules. En les rendant plus sensibles à l’insuline, elle permet un meilleur contrôle de son taux de glycémie. Une enquête américaine menée sur plus de 2 000 personnes sur près de 20 ans a mis en évidence que les personnes pratiquant une heure de musculation par semaine présentent 12% de risques en moins de développer une pathologie de type diabète. Pour les personnes dont le temps de pratique s’élève à 2 h 30 par semaine, le risque diminue jusqu’à 34%. La conclusion de cette enquête tend à démontrer que la pratique de la musculation est une alternative tout à fait performante pour la prévention de cette affection pour les personnes qui ne peuvent pas exercer d’autres sports d’endurance.

  • En conclusion

En conclusion, la musculation présente effectivement de nombreux bienfaits. Non seulement, elle agit sur notre physique en nous rendant plus fort mais elle procure une sensation de plaisir. Enfin, elle agit sur notre métabolisme en tant que prévention contre des affections comme les maux de dos ou plus en profondeur, afin de nous permettre de contrôler notre glycémie. La pratique de la musculation est en conséquence à encourager pour une meilleure santé.

Si vous souhaitez découvrir d’autres articles qui traitent de la prise de muscle, c’est par ici : Prendre du Muscle

Leave a Reply

Your email address will not be published.

sem, risus Nullam sit at ut Aenean elit. ut lectus