La musculation est une discipline qui nécessite de la rigueur. Les exercices doivent être connus et réalisés avec justesse afin d’éviter d’éventuels claquages. C’est pourquoi l’apprentissage du FullBody peut s’avérer une voie royale vers une pratique efficace.

  • Qu’est-ce que le FullBody en musculation ?

Contrairement au split qui ne fait travailler qu’un seul muscle à la fois (à travers des exercices d’isolation), le Fullbody, comme son nom l’indique, concerne tout le corps. C’est un entraînement qui conjugue de nombreux exercices, ce qui le rend plus complet. Il permet d’entraîner tous les muscles du corps au cours d’une seule séance. Il est possible néanmoins d’organiser des sessions qui vont se focaliser sur le haut du corps ou sur le bas du corps (les jambes). Pour organiser une séance équilibrée, il est important de respecter les points suivants :

  • Effectuer un seul exercice par groupe musculaire.
  • Programmer 3 séances dans la semaine pour un entraînement efficace.
  • Réaliser des exercices polyarticulaires basiques (Squat, Développé couché, Soulever de Terre) aux haltères ou avec une barre, avec comme objectif à long-terme, éviter les machines.
  • Les avantages de la pratique du FullBody

Comme il requiert peu de matériel, le FullBody peut se pratiquer facilement à domicile, pour peu que l’on soit suffisamment régulier. Il suffit de répéter les exercices afin de les mémoriser correctement pour ancrer les bonnes pratiques dans votre entraînement. Comme toutes les méthodes le FullBody possède des atouts comme :

  • Un apprentissage technique accéléré : Étant donné qu’il fait travailler tous les muscles du corps, cet entraînement présente l’avantage d’englober toutes les pratiques. Uns séance complète regroupe tous les exercices en une sorte de condensé. Elle fait alterner les exercices de Squat, de Développé, de Rowing, de Dips ou de Tractions pendant une séance assez longue. Pour les débutants en musculation, cette pratique est extrêmement profitable. Avec une fréquence de 3 séances par semaine, vous êtes rapidement en capacité de reproduire les mouvements corrects pour acquérir une méthode et une exécution adaptée. Cette répétition nécessaire est le meilleur apprentissage pour développer votre corps harmonieusement.
  • Un gain de temps : En FullBody, la fréquence d’entraînement est habituellement de 2 à 3 séances par semaine en fonction de votre niveau. Vous avez ainsi la possibilité de concentrer vos entraînements, ce qui représente à terme un gain de temps pour celles et ceux qui ne peuvent pas se consacrer plus longuement à cette pratique.
  • Peu de matériel donc peu d’investissements : Comme cette pratique ne requiert pas d’appareils de musculation coûteux, le FullBody est peu onéreux. Avec un minimum comme une barre de traction et des haltères, vous pouvez dans un premier temps réaliser des séances complètes.
  • Inconvénients du FullBody

Si cette méthode complète dispose d’atouts, comme toutes les pratiques globales, elle ne permet pas de développer certains muscles de manière vraiment ciblée, ainsi des inconvénients sont à pointer comme :

  • Un problème de focalisation musculaire : La prise de force n’est pas réalisée rapidement. En effet, puisqu’on ne sollicite pas assez un muscle, cela limite sa progression et son développement sur le moyen et long terme.
  • Durée de la séance étalée sur plusieurs heures : Étant donné que le FullBody doit faire travailler tout le corps, la séance peut durer plusieurs heures. Cela occasionne des difficultés de gestion de temps, de fatigue musculaire ainsi que de mémorisation pour enchaîner tous les exercices en respectant un déroulé correct.
  • Difficulté à récupérer : Lorsque l’on enchaîne plusieurs exercices de base comme le Squat, le Développé couché, le Rowing… il devient très compliqué de récupérer après une séance aussi intense. Il est donc impératif de se ménager des périodes assez longues de façon à éviter les crampes et autres courbatures.
  • Qui peut pratiquer le FullBody en musculation ?

Si cette méthode peut être adaptée pour tous, elle est plus recommandée aux :

  • Accros du cardio : C’est une méthode particulièrement recommandée pour muscler son cœur. Les exercices se succèdent selon un rythme assez lent, ce qui permet de gagner en endurance. Le fait de pouvoir travailler ces exercices pendant plusieurs heures favorise le développement de votre résistance en endurance.
  • Débutants de la musculation : Comme cette méthode concerne tous les muscles, elle est idéale pour la répétition des mouvements de base et pour acquérir dès le départ une bonne exécution des mouvements. C’est pourquoi elle est la pratique la plus adaptée pour un débutant.
  • Les sportifs occasionnels de la musculation : Ceux qui préfèrent se limiter à une méthode moins spécifique pour un développement plus harmonieux. Ce sont des pratiquants occasionnels ou encore ceux qui pratiquent la musculation en loisir, pour le plaisir, sans de réel objectif.
  • Les amoureux de l’effort intense : Ceux qui aiment se dépasser, se surpasser, se lancer des défis. Il faut en effet un mental vraiment robuste pour pratiquer des séances de plusieurs heures de façon régulière.
  • Conclusion

Que ce soit pour des adeptes de la musculation qui envisagent de compléter leur pratique ou pour des néophytes qui veulent découvrir la musculation, le FullBody est une méthode de musculation à découvrir et à pratiquer tout en respectant son protocole d’entraînement.

Si vous souhaitez découvrir d’autres articles qui traitent de la prise de muscle, c’est par ici : Prendre du Muscle

Leave a Reply

Your email address will not be published.

suscipit dolor ut non id, Sed commodo felis Praesent ut nec